Ubidreams est partenaire du salon Techinnov de Paris à la porte Maillot. L’occasion pour nous d’y donner une conférence dont vous trouverez ci-après le résumé !

La transformation digitale ne peut pas être un simple agrégat de technologies nouvelles telles que les applications mobiles, les objets connectés, la réalité virtuelle ou augmentée, le Big data et l’intelligence artificielle ou encore les drones et les robots, sans parler de la Blockchain et de l’impression 3D. Il y va des enjeux sociétaux et humains, de confort de vie au travail, de l’agilité de l’entreprise et de sa capacité à se démarquer de ses compétiteurs, de l’évolutivité et de la performance de ses collaborateurs, de l’intégration avec les outils et les matériels existants mais aussi parfois de rupture ou de compléments dans les modèles économiques. Il est donc primordial de commencer toute réflexion à ce sujet non pas par l’approche technologique mais par l’approche métier.

Cependant, au plan technologique, la transformation digitale peut néanmoins toujours se modéliser selon 5 axes principaux qui sont le front end, le back end, les objets et robots, les API’s, et les traitements massifs et intelligents. En les ordonnant, on détermine alors les phases de collecte et d’action par les objets, les phases de stockage et de sécurisation des données, les phases de comparaison et d’interaction des données, afin de déterminer les moyens d’analyser et de piloter son entreprise et de façon ultime et telle une cerise sur le gâteau, les moyens de prédire et d’anticiper le futur.

Ubidreams a acquis depuis 2015 de l’expérience dans la conception de solutions digitales, elle a affiné son expertise dans la réalisation d’applications mobiles cross-plateformes, elle a développé des savoir-faire en objets connectés autour des technologies Bluetooth mais aussi ultrasons et plus récemment sur les réseaux Sigfox, LoRa, les systèmes embarqués et les protocoles de communication SMbus et Buscan, utilisés dans de nombreuses industries.

Ubidreams a réalisé plusieurs prototypes et projets innovants comme l’animation de galerie photos, un bracelet de sécurité en mer, un concept de stand connecté, une bouée marine connectée pour la surveillance des zones de pêche, un SDK pour la sécurité routière sur les autoroutes, des systèmes de supervision de contrôle de batterie, un système complet de surveillance d’activité portuaire des zones de déchargement.

A travers tous ces projets, Ubidreams a mis au point une méthodologie d’analyse basée sur la méthode Agile et a développé un concept nouveau de gestion des projets M to M.

En effet, parmi les projets d’objets connectés, tous ne jouent pas dans la même catégorie. Pour faire simple, Ubidreams classe les projets selon quatre catégories. La première concerne les objets les plus simples parmi lesquels on trouvera les Wearables, ultra dominés par quelques constructeurs comme Apple et Garmin. La seconde concerne des projets qui font appel à du traitement à distance opéré par des serveurs connectés au smartphone, lui-même dialoguant par une application mobile à L’objet connecté. La troisième catégorie est réellement celle qui porte le nom d’IOT, lorsque l’objet dialogue directement via internet avec des serveurs distants. Enfin, il y a la catégorie des projets M to M ( Machine to Machine).

C’est pour cette dernière catégorie qu’Ubidreams a imaginé un nouveau concept qui remplace la gateway classiquement utilisée dans ces architectures entre l’objet connecté et le serveur WEB dans le CLOUD. Le concept d’Ubidreams met en jeu un système à trois composants que sont, des noeuds intelligents, un concentrateur intelligent et un serveur embarqué. Les machines et les objets connectés de l’industriel, capteurs et actionneurs dialoguent avec les noeuds via un protocole I2C, les noeuds communiquent avec le ou les concentrateur(s) en LorA qui lui-même ou eux-mêmes communiquent en LoRa avec le serveur embarqué via un protocole MQTT pour agréger toutes les données.

Cette architecture mise au point par Ubidreams permet de gérer efficacement une flotte ou un réseau d’objets et de machines connectés totalement hétérogène comme peuvent le faire certaines gateway du marché mais en plus, elle apporte par sa granularité, une grande souplesse et une grande optimisation dans les traitements et dans la consommation énergétique. Elle facilite aussi la sécurisation des données et se conforme aux principes du EDGE ou FOG computing en garantissant une continuité de service dans les modes dégradés dus à des ruptures de connexion internet par exemple.

Enfin en complément, Ubidreams a développé un module de visualisation modulaire pour écran géant de supervision qui permet de modéliser à façon et simplement les écrans de contrôle des activités des sites industriels équipés. Cette technologie de supervision a été inspirée d’un projet réalisé par Ubidreams qui avait été fait à l’origine pour les salles de contrôle CORG (Centre Opérationnel de Renseignement Général) de la gendarmerie nationale.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *